Guide du prêt à taux zéro

Le prêt à taux zéro peut vous être octroyé sous conditions de ressources et dès lors que c´est votre résidence principale. Le logement doit être neuf et respecter un niveau de performance énergétique. Le prêt à taux zéro doit être complété par un apport personnel et un prêt immobilier.

 

PTZ 2016 : il finance jusqu’à 40% de votre achat

Le nouveau PTZ s’appliquera dès le 1er janvier 2016 pour faciliter l’accès à la propriété d’un plus grand nombre de ménages.

Il permettra aux jeunes de devenir plus tôt propriétaires de leur premier logement en diminuant le montant de leurs mensualités. Et donnera un coup de pouce bienvenu aux classes moyennes et modestes.

Objectif annoncé par la ministre du Logement, Sylvia Pinel, lors de la présentation de ces nouvelles mesures : 120 000 PTZ accordés en 2016.

 

Doublement du montant du prêt

Le PTZ 2016 pourra représenter jusqu’à 40% de l’emprunt immobilier souscrit pour l’achat d’un logement neuf. Il représentait jusqu’ici de 18% à 26% du montant total du logement.

 

Augmentation du plafond de ressources

Jusque-là, une personne célibataire souhaitant acheter en Zone A (la plus tendue) devait gagner au maximum 36 000 € au moment de sa demande de prêt. Le montant maximal des revenus nets annuels permettant d’accéder au PTZ est désormais de 37 000 €.

 

Différé de remboursement du prêt à 5, 10 ou 15 ans

Dès le 1er janvier 2016, ce report du remboursement pourra permettre de financer l’achat sans apport personnel. Et cela pour toutes les tranches de revenus.

La période pendant laquelle l’emprunteur ne rembourse pas son PTZ était de 14 ans pour les ménages les plus modestes. Il n’y avait pas de différé pour les familles aux revenus les plus élevés.

 

Extension de la durée du prêt de 20 à 25 ans 

Entre le différé de remboursement et la durée de remboursement, la durée de remboursement du PTZ 2016 s’étendra sur 20 ans minimum et pourra atteindre 25 ans.

 

Les 4 points clés du PTZ dans le neuf 

  • Le PTZ est un prêt sans intérêt et sans frais aidé par l’État.
  • C’est un prêt complémentaire qui permet de financer une partie de l’achat.
  • Il doit être obligatoirement complété par d’autres prêts immobiliers voire des apports personnels.
  • Il s’adresse aux primo-accédants : personnes qui ne sont pas encore propriétaires de leur résidence principale, et personnes qui ne sont n plus propriétaires de leur résidence principale depuis au moins 2 ans.